Jordane MARQUEZ, championne de France

Jordane MARQUEZ, championne de France

jordane1Jordane succède à Laura et Margaux

 

Le 2 juin dernier voyait la fin du championnat de France universitaire de golf 2016 et sacrait une nouvelle championne, issue comme les deux précédente de Midi-Pyrénées.

En effet, en 2014, Laura CHEMARIN de Vieille Toulouse prenait le titre. Elle était suivie en 2015 par Margaux PIANTONI de Palmola. 

Jordane MARQUEZ s'est sentie obligée de ramener le titre à la maison, c'est à dire à Palmola en Midi-Pyrénées. 

Série fort sympathique pour nos joueuses, fières de leur titre mais sans arrogance aucune.

Cette année le titre courronne une championne qui est parfaitement dans la lignée des précédentes. Elle a donné à son club qu'elle représente dans toutes les compétitions depuis le championnat de Ligue jusqu'à la Golfer's. Ce titre la récompense fort justement.

Jordane gagne la compétition avec une grande régularité sur les deux tours, +1 et +1. Elle devance Marion DEBOVE de Versailles de deux coups.

Toulouse était remarquablement représenté dans cette compétition peu médiatisée puisque pas moins de cind équipes sur le 13 présentes étaient de notre région :

2ème UTI Capitole - 4ème UT3 Paul Sabatier 1 - 7ème UT3 Paul SABATIER 2 - 12ème IUT Tarbes- 13ème IUT1 Capitole 2


Classement de nos meilleures représentantes :

1ère Jordane MARQUEZ - 4ème Camille TREMOULET - 9ème Marion GAILLAC - 10ème Carole DUCLER - 13ème Coraline TAMPONNET. Florine GAILLAC, 12ème tout comme Sophie LACROIX, 16ème représentaitent ASUB Bordeaux.


Chez les garçons, Midi-Pyrénées était représenté par Lucas POUCHOULIN 3ème, Nicolas CALVET 14ème, Hugo DEMAYA 22ème - Damien LIEGEOIS 23ème, Benjamin DAVIN 28ème, Paul CAYRE 32ème, Max MIQUEL 36ème, Clément FABRY 39ème, Pierre MALBOSC 40ème, Grégoir MASSAT 50ème, Florent LOKTEFF 52ème, Guillaume ESTRADE 54ème et Valentin CHOLET 58ème


Souhaitons à Jordane, que contrairement à celles qui l'ont précédé ce titre lui donne de droit une place pour le championnat du monde universitaire. Certes nombre de nos meilleures joueuses évoluent aux USA mais est-il pertinent de péréniser cet état de fait que pour représenter la France il vaut mieux vivre à l'étranger ?

 

 

 

 8 juin 2016

 Contact site : JLIB_HTML_CLOAKING